Utilisation d'huiles essentielles chez les petits enfants

Depuis le début de l'année 2012, les pharmaciens des cantons de Vaud, Genève et Neuchâtel ont informé les pharmaciens moyennant une lettre circulaire que les suppositoires à base de terpènes ne seront plus autorisés pour les enfants en-dessous de 30 mois à cause des effets secondaires neurologiques potentiels (en particulier des bronchospasmes et des crises épileptiques). Cette mise en garde est basée sur des documents de l'Agence Européenne des médicaments (EMA) et de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS). Cette interdiction non-différenciée a conduit à des sentiments d'insécurité et d'incompréhension aussi bien chez des pharmaciens que chez des médecins en Suisse.

Ainsi, un groupe de travail de la SSPM a constitué une liste (pdf) des huiles essentielles recommandées pour les petits enfants en-dessous de 30 mois. Ce même groupe de travail a aussi répliqué à un article (pdf) écrit par deux experts paru dans le PAEDIATRICA qui déconseille aussi l'utilisation de suppositoires à base d'huiles essentielles contenant des terpènes en donnant un avis différencié (pdf) de la part de professionnels formés en phyto- et en aromathérapie.
En outre, un article paraîtra concernant l'usage des suppositoires à base d'huiles essentielles chez les nourrissons et petits enfants dans la prochaine édition de la "Forschende Komplementärmedizin".