SSPM, jeudi 25 avril 2013: cours de formation continue: "Phytothérapie et Pédiatrie"

26 participants, médecins et pharmaciens, se sont rendus à Dorigny, université de Lausanne, pour suivre cette journée de formation. Le premier intervenant, le Dr Martial Vibert, nous expose les fondements de sa pratique pédiatrique  basées sur l’image de l’homme afin d’y intégrer les approches complémentaires et la phytothérapie : la nature comme pharmacienne au service de l’homme. Il nous cite comme exemple ,les métaux végétabilisés, indispensables dans la clinique. Quel étonnant parcours que celui de ce médecin ! Après 20 ans de psychiatrie , il se tourne vers la pédiatrie qu’il pratique depuis 10 ans à Lausanne. S’occuper des enfants inclut évidemment le suivi des parents et le Dr Vibert avec beaucoup de finesse et d’humour, explique les attentes des parents qui investissent tout dans leurs enfants dès leur naissance. Ceci engendre du stress chez ses petits... alors qu’ils ont besoin de calme, de douceur, de sérénité et de ...liberté afin que la nature puisse faire son travail pour une bonne évolution anthropomorphique. Les études anthroposophiques l’aident beaucoup dans ses thérapies car elles sont fondées sur la nature de l’homme en prenant compte de son environnement. Une bibliographie et des références très intéressantes nous sont données.

Puis le Dr Pierre-Olivier Tauxe enchaîne avec  une remarque concernant  l’interdiction  des préparations à base d’HE, en particulier  les suppositoires contenant des dérivés  terpéniques pour les enfants de moins de 30 mois et pour les enfants ayant  des antécédents d’épilepsie ou de convulsions fébriles ( lettre envoyée aux pharmaciens du canton de Vaud du 9.05.2012).Il nous rappelle , à juste titre, que la lettre de la SSPM adressée à la pharmacienne cantonale  n’a aucune valeur juridique étant donné que nous n’avons reçu, à ce jour, aucune réponse officielle.

Autre   actualité : le professeur Kurt Hostettmann nous parle de la nouvelle drogue des ados en Allemagne : les Hortensias ! (Hydrangea paniculata var. grandiflora) Il paraît que certains jeunes les volent dans les cimetières, sèchent les feuilles et les fument... On ne connaît pas encore les PA (Hydrangine ? Glycosides cyanogénétiques ?)A part les effets psychotropes, il y a un grand risque d’empoisonnement et de mort , dû probablement à une libération d’HCN (cf Zyklon B !). Puis il passe en revue toutes les plantes utiles aux ados par exemple le Pavot de Californie (Eschscholtzia californica), la Passiflore (Passiflora incarnata) ,le Ginkgo biloba  pour les problèmes de stress, d’anxiété, d’insomnie, de concentration de mémoire etc.

C’est au docteur Vassart de Belgique que revient la délicate mission de parler de la posologie de la phytothérapie en pédiatrie. Il nous donne  des cours  détaillés  intéressants et des sites Internet  fort utiles: www.ich.org ,  http://www.ifpma.org/ , http://www.phytotherapie.be/download/TOXICITE2.doc

Il est toujours intéressant d’écouter le Dr Pierre-Olivier Tauxe , il nous parle avec beaucoup de bon sens de son expérience  de plus de 25 ans de médecine générale  « phyto-aromathérapeutique ». Il n’oublie pas de souligner l’importance de la nutrition , par exemple , surtout à l’adolescence on cherchera à établir un bon rapport Omega3/Omega 6. Puis  en détail, il nous donne toutes les HE, les TM dynamisées, les oligoéléments pour aider les enfants à grandir : « Les plantes sont des alliées précieuses sur le chemin de l’école de la vie »

Ce fut vraiment une magnifique journée. Merci  aux intervenants pour la qualité de leur cours !

C.Devanthéry

NB Pour des raisons techniques il y a seulement deux images qui accompagnent  ce joli texte de Cannelle. La caméra de Christoph s’ excuse...


Dr Martial Vibert intervenant et participant


Les participants en pleine concentration