Excursion pharmaco-botanique du samedi 28 juin 2014 de la SSPM
(Plantes rencontrées dans le Val d’Arpette jusqu’à la source du Durnand et au jardin alpin de Champex-Lac.)


L’excursion annuelle de la SSPM  de cette année a eu lieu assez tard en raison des caprices de notre climat et de la météorologie.  Bien qu’initialement prévue pour début juin et reportée au dernier moment au 28 juin, elle a réuni une vingtaine de participants ravis de revenir plusieurs années après à Champex-Lac pour revoir la flore riche du Val d’Arpette et pour revisiter son jardin alpin, qui, entre-temps, s’est enrichi de nouvelles plantes et d’un nouveau quartier. Comme  à son habitude, le Professeur Hostettmann qui nous a guidés tout au long de cette journée en ces lieux grandioses a captivé un auditoire attentif comme on peut le constater sur les photos. La météorologie ne s’annonçait pas favorable mais heureusement les premières gouttes se sont mises à tomber en fin d’après-midi. La matinée a été consacrée à parcourir le bas du Val d’Arpette jusqu’à la source du Durnand qui a la particularité d’être une résurgence de type vauclusienne. Après la pause de midi au restaurant d’Arpette la troupe s’est rendue au jardin alpin où le groupe a pu admirer de nombreuses plantes médicinales dont l’Artemisia, l’absinthe, l’Orpin rose, Rhodiola rosea  et surtout la nouvelle plante phare et favorite du Professeur Hostettmann, l’Aronia qui contient 30 fois plus d’anti-oxydants que le jus d’orange et qui pousse facilement  en Suisse dans nos jardins ou le long des coteaux.  Voici donc quelques plantes qui furent rencontrées et qui méritent d’être citées avec pour rappel leurs propriétés :

L’Impératoire  (Peucedanum ostruthium), Apiacées. L’une de ses propriétés ->  inhibitrice de la cholinestérase ( Urbain A ; Marston A ; Hostettmann K. Coumarins from Peucedanum ostruthium as inhibitors of Acetylcholinesterase. Pharmaceutical biology, 2005, vol. 43, no8, pp. 647-650) et aussi anti-inflammatoire, antipyrétique, carminative, antimycobactérienne, agent de saveur. En Valais, on mâche la racine en cas de rage de dents ! Sa racine est riche en HE et en coumarines.

L’Epilobe (Epilobium angustifolium).Le Professeur Hostettmann nous dit qu’il existe en Suisse 12 variétés d’Epilobe et que toutes contiennent beaucoup de tanins, ceux-ci inhibent l’activité de la 5-alpha réductase et de l’aromatase. En infusion, nous utilisons les  parties aériennes fleuries d'épilobe à petites fleurs (Epilobium parviflorum) 6 grammes pour une tasse d'eau bouillante; infuser un quart d'heure. À boire dans la soirée. (Wikiphyto). Attention à la constipation. C’est une onagracée utilisée pour les troubles de la prostate (HBP).

L’Alchemille appelée aussi  Manteau de notre Dame ou pied de lion (Alchemilla glabra ou vulgaris), une Rosacée utilisée en TM (plantes entières) , Extrait sec, EPS (extrait fluide de plantes fraîches standardisés), Cliniquement elle présente des effets progestatifs, lutéinique, emménagogue, hémo-statique, anti-hémorragique cicatrisante et vulnéraire. Convient bien pour le syndrome prémenstruel (par ex. en EPS 1 à 2 càc/jour dans la 2ème moitié du cycle) ; par contre déconseillée en début de grossesse.

Le Pétasite (Petasites hybridus) Asteracée, que l’on trouve en pharmacie sous forme d’extrait dont on a enlevé les alcaloïdes hépatotoxiques (alcaloïdes pyrrolizidiniques).Il est déconseillé de l’utiliser en tisane. Il est souvent confondu avec le tussilage. Utilisé en clinique comme spasmolytique (voies urinaires en cas de lithiase), en pathologie des voies respiratoires, asthme bronchique, toux, enrouement, rhinite allergique.

L’Oseille (Rumex acetosa et Rumex alpinus) utilisée en TM, dépurative et laxative L’effet des anthraquinones  est tempéré par la présence des tanins.

Et voilà les fameuses myrtilles du val d’Arpette ! Elles font partie de la famille des Ericacées comme d’autres plantes de nos montagnes, comme l’airelle rouge, la busserole ou le raisin d’ours et la bruyère. On utilise surtout les fruits de Vaccinium myrtillus (les tartelettes du relais du val d’Arpette sont délicieuses…). Ils ont des propriétés antidiarrhéiques, vaso-protectrices et anti-œdémateuses (tanins, anthocyanosides) ; autres usages : inhibition de l’agrégation plaquettaire (flavonoïdes) amélioration de la vision nocturne (régénération de la rhodopsine), protection rétinienne par effet anti-oxydant, et amélioration de la mémoire. (Krikorian R, Shidler MD, Nash TA, Kalt W, Vinqvist-Tymchuk MR, Shukitt-Hale B, Joseph JA. Blueberry supplementation improves memory in older adults. J Agric Food Chem. 2010 Apr 14;58(7):3996-4000.)

Nous observons également les Gentianes jaunes (Gentiana lutea), Gentianacées, chères au Professeur Kurt Hostettmann car elles sont le sujet de son doctorat ! C’est une plante herbacée, vivace qui peut dépasser 1 m de hauteur que l’on rencontre surtout dans les pâturages de montagne, les tiges non ramifiées portent de grandes feuilles ovales opposées. A ne pas confondre avec le Vératre (Veratrum album) Liliacée qui contient des alcaloïdes toxiques et qui poussent dans le même milieu ! Le Vératre a des feuilles alternes !

Nous sommes émerveillés de voir autant d’Orchis tachetés, fleurs roses, lilas ou blanches ornées de dessins pourpre violacé. Cette orchidée est heureusement protégée en Suisse. (Dactylorhiza maculata, Orchidacées).

Le Serpolet (Thymus serpyllum) Lamiacée aux remarquables propriétés antiseptiques grâce au thymol et au carvacrol contenus dans son huile essentielle.

Nous ne pouvons pas quitter ce marais sans observer le droséra, appelé aussi rossolis (Drosera rotundifolia), Droseracée, l’une des très rares plantes carnivores d’Europe, également protégée. Elle pousse dans les parties les plus humides des marécages d’altitude. Dans le sol acide de ces derniers, la teneur en azote est très faible, la plante a donc élaboré un système pour digérer les insectes afin de récupérer l’azote qui lui manque !

La rédactrice en chef et son adjoint de cet article vous donnent à toutes et tous rendez-vous à l’année prochaine pour découvrir un nouvel endroit de la Romandie, ô combien magique celui-ci !, dont nous allons garder jalousement et secrètement son nom sans vous le divulguer mais dont la date est déjà fixée au 13 juin 2015. Alors à vos agendas !!!

Et comme toujours, et pour terminer, nous ne faillirons pas à remercier une fois de plus très sincèrement la maison Permamed et son représentant Mr. Roland Dreyer, d’ailleurs venu participer à cette journée, pour leur fidélité et leur constance à nous aider financièrement à la réalisation de cette excursion. Leur soutien remonte à si longtemps -depuis que la SSPM organise ces excursions - que je ne me souviens pas de quand cela date ; je sais seulement que Permamed est devenu le sponsor exclusif de nos excursions. Nos remerciements vont également au Professeur Hostettmann qui, bien qu’ayant droit à une retraite et un repos mérités, nous a conduits durant toute cette journée avec sa verve et son enthousiasme habituels.

Cannelle et son adjoint Troisdez, le 13 juillet 2014

Alchemille

Bistorte
Val d'Arpette

Des participantes studieuses

Serpolet

Geranium pratense

Aux Sources du Durnand

Fenêtre d'Arpette

Au jardin Alpin de Champex