Cours 10 La phytothérapie dans l’environnement de la médecine complémentaire 07.09.2017

Résumé
Huit orateurs médecins et pharmaciens se sont succédés lors de cette journée de haut niveau pour décrire l’utilisation des plantes dans la phytothérapie, l’aromathérapie, l’homéopathie, l’anthroposophie, la médecine chinoise et l’acuponcture ainsi que la spagirie. Cette journée s’est déroulée à la lumière du communiqué du conseil Fédéral de Juin 2017 annonçant que les prestations médicales de la médecine complémentaire seront définitivement remboursées par l’assurance de base. Le chemin sinueux ayant finalement permis de se distancer un peu de l’«evidence based medicine» selon le souhait de la population Suisse nous a été décrit.
Tout en décrivant les différentes façons de préparer les plantes, telles que par exemple la distillation pour obtenir les huiles essentielles, la macération alcoolique ou glycérinée, nous avons parlé de dynamisation, de dilutions, et d’hydrolats. Le patient peut être mieux abordé dans son entier et l’on peut prendre une certaine distance par rapport au diagnostic en tant que tel pour un rapprochement à l’individu lors de l’application des médecines complémentaires discutées.